Le centre de formation et de production agro-mécanique (CFPAM) de Kokologho forme en 1 an, en alternance, des apprentis à la forge et à la soudure (voir « Nos réussites »).
Il a besoin d’électricité pour fonctionner : éclairage, ventilateurs, alimentation des ordinateurs de la salle de formation et outillage lourd (meuleuses, postes à souder). Il est aujourd’hui dépendant de la fourniture aléatoire et des coupures de Sonabel (« l’EDF bukinabé »). Et les factures d’électricité pèsent sur les finances du centre de formation.
Nous avons aidé Bila, dirigeant du CFPAM, à formuler son cahier des charges afin d’obtenir des devis d’artisans en vue d’une installation électrique basée sur l’énergie solaire. Un devis fiable a été établi et approfondi avec une première étape satisfaisant les besoins généraux du centre et posant les bases de l’installation (panneaux solaires, ondulateur et batteries de qualité).
Cette première tranche a été évaluée à 7 500€. L’association s’engage à en financer les 2/3. Reste 2 500€ à trouver par le porteur du projet.
Ainsi serait garantie l’alimentation électrique du centre de formation de Kokologho.