Notre association, reconnue d’intérêt général, ne vit que des recettes de ses adhérents (adhésions, parrainages, dons en espèces ou en nature) ainsi que des soirées, spectacles et marchés par la vente d’artisanat burkinabé.
Aucune subvention publique ou privée n’est à ce jour demandée, même si cette possibilité pourra être recherchée en fonction des projets décidés, notamment dans des dossiers d’aide au développement artisanal ou économique.

Les principes :

Les adhésions annuelles permettent de financer le fonctionnement courant de l’association,

Les parrainages :
– directement affectés à une filleule désignée pour subvenir à ses besoins annuels au sein d’un foyer (Méguet) ou d’une structure d’accueil (Temnaoré, Kokologho,…)
– globaux, permettant à plusieurs parrains/marraines d’aider une même filleule, ou de financer des projets d’aide au développement économique ou artisanaux (moulin à mil, centre d’apprentissage,…)

Les dons, en numéraires ou en nature permettent de contribuer également à de nouveaux projets.

Compte tenu de notre statut, un reçu fiscal est délivré pour chaque contribution permettant les déductions fiscales prévues à l’article 200 du CGI.

Côté dépenses, le poste le plus important concerne le soutien d’actions au Burkina (foyer Méguet, parrainages directs à Kokologho, Temnaoré, aide à projets,…). Le reste représente des dépenses minimes de structure et l’achat d’artisanat auprès de fabricants locaux.
Tous les membres du Conseil d’Administration sont bénévoles et font don à l’association de leurs éventuels frais engagés dans le cadre de leur mandat.

Suivant les années et les projets, le budget moyen annuel est de l’ordre de 15.000 €.

Grâce à une gestion rigoureuse, Œuvres du Sahel – Horizon Burkina garantit à nos contributeurs une utilisation des fonds la plus optimale pour les populations du Burkina et du Sahel en général.