Denise et Raketa, toutes deux parrainées de 2001 à 2007, sont devenues institutrices. Denise est aujourd’hui mariée et mère de famille.

Jean, parrainé lui de 2001 à 2005, a suivi l’école d’instituteurs de Loumbila. Il est père d’un enfant et est en poste près de Fada N’Gourma.

Adolphe, né en 1986 à Kabouda et Ipala originaire de Boulwando ont monté ensemble une entreprise de bâtiment après avoir été parrainés de 2003 à 2010 : foyer et collège de Méguet puis 2 ans de formation technique à Ouagadougou.

Emma est quant à elle infirmière brevetée : deux jeunes élèves infirmières d’Amiens, Céline et Madeleine, font en 2003 un stage, oh combien formateur, à Zorgho ; de retour en France, elles entrainent leur classe à parrainer collectivement Emma pour qu’elle puisse, elle aussi, se former au Burkina.

Bernadette, fille d’un petit paysan de Manga, se destinait à être religieuse et voulait faire médecine. Le couvent ne pouvait lui payer des études longues. Son parrrain d’Oeuvres du Sahel a pris le relais à partir de 2002 et l’a épaulé jusqu’en 2010. Bernadette est aujourd’hui pédiâtre à l’hôpital de Dedougou. Elle est mariée et a 2 petites filles.

Quelques une de nos internes ont suivi des études plus techniques : Gisèle, une formation couture (2 ans) à Ouagadougou et a ouvert son atelier. Elle est mariée avec 2 enfants. Fleur a suivi une formation sur la fabrication de savon et Aguiratou une formation de coiffeuse.

Et combien d’autres destins pour des jeunes dont l’avenir paraissait bien peu ouvert !